Une biographie de Jacques Perret

Jacques Perret, portrait d'un homme libre
19,00 EUR

Biographie de Jacques Perret

Achat par Paypal (Il n'est pas nécessaire d'avoir un compte Paypal pour payer)

Port : 3€

JPPHL

 

Le livre peut être également commandé sur le site http://www.lulu.com/content/2730631  
La biographie peut également être trouvée dans les trois librairies suivantes :
 

 

 

 

 

Cette biographie n'est pas une oeuvre d'universitaire ou de spécialiste, mais l'ouvrage d'un lecteur privilégié dans lequel on trouvera tous les aspects de la vie de l'écrivain ainsi qu'une riche iconographie. Ce travail permettra de mieux connaître Jacques Perret, sous toutes ses facettes, soldat, aventurier, marin, polémiste, écrivain, etc, et de le cerner dans sa globalité ce qui est rarement fait dans les articles qui lui sont consacrés.
Ce livre est principalement l'oeuvre de Jacques Perret lui-même, puisqu'il est  fondé sur ses écrits, dont plusieurs inédits ou inconnus. Je pense que tous les amateurs de l'écrivain en retireront beaucoup d'informations et espère ardemment susciter d'autres études sur cet auteur de grand talent.

 

Fils de Jean-Loup Perret et petit-fils du grand Jacques, Louis Perret est gestionnaire de l'œuvre de son grand-père et détenteur d'une riche documentation. Ce qu'il nous propose avec Jacques Perret, portrait d'un homme libre dépasse la simple biographie.

Tout au long de six passionnants chapitres, Louis Perret a voulu réagir contre les clichés faciles affublant encore son aïeul : anar de droite, nostalgique, folklorique, etc. Au contraire, Perret fut de son siècle. Un témoin engagé, marqué par le premier conflit mondial pendant lequel son père fut blessé et son frère Louis tué au combat. Une cicatrice qu’il traîna toute sa vie. Pas militariste mais jeune soldat, il participe à la guerre du Rif, dans les années 1920. En 1940, volontaire pour les corps francs, cité, médaillé, il est fait prisonnier et s’évade – lire Le Caporal épinglé – en 1944 baroude dans un maquis (nationaliste) de l'Ain. Pas résistancialiste, il témoigne pour son ancien confrère de Je Suis partout, Pierre-Antoine Cousteau. La période la plus dure l'attend quand, en 1961-62, il s'engage dans l'OAS, de même que son fils, qui sera arrêté et passera des années en prison. Lui-même étant condamné lourdement pour ses écrits polémiques visant De Gaulle qui osera lui enlever sa médaille militaire !

Jacques Perret tient dans une phrase prononcée lors de la seule fois où il fut invité à l'émission Apostrophes de Bernard Pivot : « Je suis pour le trône et l'autel. » Pour la monarchie mais légitimiste, il donne cependant à Aspects de la France des billets célèbres par leur style et leur cocasserie. Traditionaliste et ami de l'abbé de Nantes ainsi que collaborateur d'Itinéraires, la revue de Jean Madiran, il ne suivit pas Mgr Lefebvre au moment des sacres (1988). Louis Perret détaille avec textes, photos, dessins et peintures commentés, bien d'autres faces de Jacques Perret. L'aventurier (la Guyane), le marin (le matam), le reporter, le nouvelliste (hors de pair), l'essayiste, le romancier... Moins connus : le professeur (un échec) et le paysan (un essai de retour à la terre se solda par un autre échec). Et — révélation, parce que Jacques Perret était la discrétion même —,« l'époux, le père, le grand-père   ».

A signaler en conclusion de riches annexes. Une biographie et une copieuse bibliographie avec ses oeuvres, classées par catégories, les journaux où il a collaboré, ce qui a été écrit sur lui.

Ce livre arrive à son heure. Certes, on ne peut pas dire que Perret soit oublié. Un colloque (dont les actes ne sont pas encore publiés) lui a même été consacré à la Sorbonne. Mais si les perretolâtres fidèles ne sont pas quantité négligeable, on doute qu'il soit aussi bien connu dans les nouvelles générations. Jacques Laurent disait : « Je me méfie de quelqu'un qui n'aime pas Jacques Perret. » Encore faut-il d'abord le faire découvrir et le lire. Le reste suivra.

Jean-Paul AngelelliRivarol, 10 avril 2009

20 juillet 2017, décès de Claude Rich, interprète de Ballochet dans le Caporal épinglé
Réédition de Raisons de famille
Actes du colloque de 2005 à la Sorbonne
Lecture de carême
Accédez au site sur votre smartphone
Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Ayants-droit de Jacques Perret